Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Hong Kong

dans les rues de Honk Hong

D'après www.rocksaniel.blogspot.com

L’actuelle pandémie n’a même pas épargné les pauvres dans les rues de Hong Kong. Aujourd’hui, les familles pauvres et abandonnées sont de plus en plus nombreuses à cause des effets néfastes de la Covid 19.

À Kwa Wan, Kowloon, Hong Kong, près de l’église Notre-Dame, une paroisse dont les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée sont responsables, de nombreux pauvres reçoivent régulièrement de l’aide alimentaire de la paroisse.

Le Père Mark Anthony Serna, avec les jeunes de la paroisse, parcourent les rues sous le pont de To Kwa Wan, à la recherche des pauvres, surtout les personnes âgées et sans abri, pour leur apporter de la nourriture.

Mark Anthony est originaire de Libungan, North Cotabato, aux Philippines. Après son ordination, il a reçu sa première obédience du Supérieur Général OMI, pour la Délégation de Chine. Ordonné prêtre en 2011, il en est à sa 9e année comme prêtre missionnaire à Hong Kong. À l’heure actuelle, il est également l’un des conseillers de la Délégation chinoise.

Ce programme vise à incarner le charisme oblat qui demande d’être avec les pauvres, en particulier les plus abandonnés, et d’encourager des jeunes encore plus nombreux à avoir un sentiment d’amour et le souci missionnaire envers les pauvres. Le programme a débuté il y a 18 ans avec le P. Slawomir KALISZ, OMI, ancien curé de la paroisse Notre-Dame et actuel Supérieur de la Délégation de Chine. Il a commencé par des visites régulières aux familles pauvres de la paroisse, et ces visites ont donné naissance à ce programme intitulé « nourrir les affamés ».

La paroisse Notre-Dame est devenue la première paroisse oblate de Hong Kong, le 30 mai 1992, lorsque le cardinal John B. Wu Cheng Chung, évêque de Hong Kong, lui a donné ce statut et a nommé John Wotherspoon curé. Depuis lors, les Oblats ont toujours été en contact avec les plus abandonnés de la région.

Depuis plusieurs mois, tous les vendredis, les pauvres qui vivent sous le pont de To Kwa Wan viennent à la distribution de vivres. Au début il y avait environ 55 personnes, maintenant ils sont à peu près 160 à bénéficier de cette aide de la paroisse.

En raison de la pandémie, beaucoup de gens ont perdu leur emploi et la plupart d’entre eux ont fini dans la rue. Les personnes âgées qui vivent sous le pont ont été abandonnées par leurs enfants et leurs familles en raison de la mauvaise situation économique, et sont maintenant sans soutien pour leurs besoins fondamentaux.

Mark Anthony et la communauté OMI de Hong Kong continuent à promouvoir ce programme avec l’aide de quelques bienfaiteurs et autres personnes généreuses.

Ils restent convaincus que, dans leur simple effort pour répondre aux besoins fondamentaux des nécessiteux, ils changent profondément la vie de nombreuses personnes pauvres, vivant dans la banlieue de Hong Kong

.
Contact Hébergeur : OVH © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013