Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Pontmain

Le bâtiment vu du parc

Il n’avait pas de portable, encore moins de téléphone fixe. Louis XVI notait sur son agenda au soir du 14 juillet 1789 : « rien à signaler » ; et pourtant ...

C’est ce que quelqu’un me déclarait à l’approche de la date d’écrire un texte pour envoyer des nouvelles. Et pourtant ...

D’abord pas de malades de ce ‘connard-de-virus’, malgré quelques éternuements ou raclements de gorge. Mais rien à signaler ... car la communauté n’a pas reçu beaucoup de visites de l’extérieur, aussi se porte-t-elle bien, malgré quelques fatigues, quelques marches hasardeuses nécessitant le calme.

Mais, si R.A.S. on peut quand même noter pour ceux qui ne se contentent pas de leurs pensées personnelles, un grand renouveau aux pièces du rez-de-chaussée : du sol au plafond tout est blanc; finis les papiers peints d’autrefois. Pierre, le peintre, embauché pour faire ce renouveau, a bien travaillé d’arrache-pied. On respire mieux dans le neuf.

Nous avons reçu le vaccin anti-grippe, et personne n’en est tombé malade.

Le 8 décembre, le P. Provincial et son conseil ont daigné loger dans nos murs, occasion d’un repas amélioré dans la salle-cheminée au Bocage avec champagne.

Maria, la polonaise, iconographe, nous a initiés au travail et à la beauté des icônes. Et Anne-Claire, orthophoniste, nous a expliqué l’aphasie de Jean Amadou qui fait des progrès mais ne peut toujours pas parler volontairement.

Que dire de plus, sinon « au gui l’an neuf » et nos meilleurs vœux pour Noël et l’année qui vient.

Guy ‘l’an neuf’.

Contact Hébergeur : OVH © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013