Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Congrès Oblat International

  1. Fabio Ciardi : Les dessous d'un congrès

portrait de Fabio Ciardi

Fabio, en tant que directeur du Service Général des Etudes Oblates, qu'attends-tu de ce congrès ?

De retrouver vraiment une force pour recommencer après 200 ans, une force, une inspiration : rendre plus fort notre identité, approfondir l'unité dans toute la congrégation

Quels vont être les temps forts du congrès ?

Il y aura avant tout un aperçu historique : comment les Oblats ont vécu l'inculturation ? Quand on parle d'inculturation, on parle toujours et surtout de l'inculturation de la mission, mais jamais de celle de notre vie, de la formation, de la communauté, de la vie de prière. Je souhaite qu'on en parle durant ce congrès :

  • Comment les Oblats ont-ils vécu la vie communautaire, la formation, leur vie de prière, dans les différents lieux du monde où ils sont implantés ?
  • Est-ce que les cultures ont influencé notre vie ?
il s'agi d'aborder cet aspect des choses, et non l'angle traditionnel qui parle de la mission et du travail pastoral. C'est une partie du congrès : l'histoire. Comment les Oblats se sont adaptés aux différentes cultures.

Deuxième point : une réflexion sur aujourd'hui. Sommes-nous vraiment capables d'écouter les signes des temps ? De répondre aux besoins des gens ? Sommes-nous assez proches des gens ? On le dit ! Mais est-ce qu'on les écoute vraiment ? Est-ce qu'on partage leur vie, leurs désirs ? il s'agit de vérifier si nous sommes vraiment en contexte. C'est important ! J'aimerais que ce congrès apporte une réflexion critique sur notre vie aujourd'hui !

Fabio vérifie la connexion avec Kinshasa dans une salle encore vide
Dernières répétitions avec Kinshasa...

Enfin, troisième point : les perspectives pour l'avenir. Qu'est-ce qu'on envisage pour le futur ? Comment garder l'unité dans cette grande diversité ? Car si le premier défi, c'est de vivre notre vie religieuse missionnaire en contexte, le deuxième, c'est de se demander comment garder l'unité de la congrégation ? Quels sont les moyens pour garder la communion entre tous ? Nous risquons de devenir une assocations d'unités oblates, une fédération de Provinces ! Mais comment garder l'unité du corps apostolique tandis qu'on est bien inséré dans différents contextes ?

Organiser un tel colloque dans 8 lieux différents n'a pas dû être simple. Quelles ont été les principales difficultés ?

La première question que je me suis posée, c'est celle du lieu : dans quel contexte allons-nous faire un congrès sur le charisme... en contexte ? A Aix-en-Provence, berceau de la congrégation ? Mais c'est un contexte bien particulier ! Le mieux, c'était donc de le faire dans différents contextes, d'exercer notre fantaisie, nos différentes façons de faire, pour faire un congrès vraiment plongé dans les différents contextes.

La difficulté a été de faire démarrer le projet. Il faut reconnaître que ce n'est pas facile de contacter le monde oblat : on écrit, on écrit, on écrit et personne ne répond ! Comment intéresser le monde oblat ? C'est le plus grand défi : mettre en marche les Oblats autour d'une idée.
Finalement, j'ai choisi un responsable pour chaque lieu. Je les alors tous appelé pour une semaine de session ici à Rome, afin de les motiver. A leur retour chez eux, le congrès a véritablement commencé. Ils ont contacté les Oblats, regardé comment faire...

statut
Dans les jardins de la maison générale, toujours le même pêcheur... Réussira-t-on un jour à le faire sourire ?

Du côté financier, comment faire ? J'ai dit : chacun paie son voyage. Au fond, reconnaissons qu'on voyage beaucoup. Je vois ici des Oblats qui arrivent de l'autre bout du monde pour aller à Medjugorje! Alors, pourquoi ne pas se déplacer dans un lieu oblat pour un congrès ? En retour, la Province qui accueille et qui ne paie donc pas de déplacement paie les frais de séjour des participants. Comme cela, il me semble que les dépenses sont bien partagés. Et pour la maison générale, je suis content de voir que nous n'avons pas généré de grandes dépenses comme cela a pu être le cas pour des congrès dans le passé. On a beaucoup économiser.

Dernier point, une nouveauté: le congrès va être en streaming, avec une alternance entre des temps où tout le monde travaillera ensemble, via internet, et d'autres où chaque groupe travaillera en local, autour de la contextualisation de ce qui a été entendu

Notre connaissance du charisme du fondateur est bien renouvelé depuis quelques années...?

Peut-être mais ça, ce n'est pas le sujet du congrès ! Le charisme du fondateur, on a travaillé dessus, on a déjà fait plusieurs congrès sur cette question ! Aujourd'hui, c'est nous ! Comment vivons-nous le charisme ? Nous, en 2015 !

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013