Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Georges Pizet (1923 - 2015)

portrait de Georges Pizet il y a quelques années

"Né natif de la Croix Rousse" comme il aimait le dire, voilà plus de 92 ans. Une fratrie de 5 enfants bouleversée par le décès, jeune, de la maman. Georges en gardera une blessure toute sa vie.

Placé, élevé à la dure dans un orphelinat, il en sortira pour entrer chez les Oblats de Marie où il trouvera des frères et une famille au service de la Mission. Il restera très uni à son frère Henri, devenu prêtre du Diocèse de Clermont Ferrand. Georges servira à Cotignac, Casteljaloux, Biver..

En 1967, dans l’esprit du Concile et marqué par sa présence au milieu des travailleurs durant le STO, il vient prospecter à Marseille pour trouver une nouvelle insertion où les Oblats se mettraient au service du Diocèse. Il participe ainsi à la création de l’Equipe de Marseille-Nord à N.D. Limite, en partenariat avec des prêtres diocésains, en partenariat avec un peuple, passant au travail professionnel à temps partiel. Manœuvre, livreur pour une usine de biscuits, employé de presse, militant au syndicat, proche de tous, frère pour la dignité de l’homme, de la justice.

Puis il ira à Bordeaux vivant sa retraite dans une Résidence de personnes âgées, avec Charles Oberson et 2 frères Capucins, participant au club de boules du quartier – Ah ! sa montre de la Boule Bacalanaise !–

Partout où Georges est passé, il a suscité de fortes amitiés. Marqué par l’âge et dans sa santé Georges, rejoindra des Communautés en maison médicalisée : Lumières, St Jean de Dieu à Marseille puis à Lyon St François. Pacifié, ces derniers temps, il se disait prêt pour aller à la rencontre du Père Eternel quand Il le voudrait.

Merci Georges !

Michel Brune, Janvier 2015.


Georges nous a laissé 14 pages autobiographiques à la fin desquelles nous trouvons ce message de l’ « Union locale C.G.T. Bordeaux Nord, du 07 janvier 2004, pour son départ en retraite.

« Cher Georges,

C’est avec un réel enthousiasme que nous avons répondu à l’invitation de la section des retraités de nous joindre à elle pour te témoigner notre fraternelle amitié.

Nous voulons profiter de cette occasion pour saluer ton action au sein de la C.G.T. et plus particulièrement ces dernières années, à nos côtés, à l’Union locale de Bordeaux-Nord : une action et une présence discrètes, fidèles, opiniâtre, jusqu’au bout, jusqu’à ce que les problèmes de santé t’en empêchent. Et même là, tu sais garder le lien ! Tu t’intéresses à ce que nous faisons, tu appelles au téléphone, tu écris, tu réponds toujours aux convocations, par quelque manière que ce soit, tu sais garder le contact, le contact C.G.T.

Ton action militante n’est pas spectaculaire, pas d’esbroufe, pas de coups de gueule ni de paroles en l’air ; mais tu contribues à tisser la trame du tissu qui nous rassemble et nous unit pour agir contre toutes les discriminations et les injustices, contre tous les effets néfastes du libéralisme et tu sais positiver aussi. Tu crois dans la moindre des actions qui contribue à améliorer le sort des hommes.

Partout où tu es, tu milites au quotidien, même dans la maison de repos où tu vis provisoirement, tu trouves l’énergie pour faire signer une pétition de l’Appel des Cent, pour la paix au Moyen Orient.

Tu ne te sens pas à l’écart du monde. tu restes bien ancré dans la réalité. Nous admirons ton souci permanent de te tenir bien informé de tout ce qui se passe, que ce soit chez les travailleurs, chez les chrétiens, chez les citoyens, chez tous les humains du monde.

Tu te sens toujours concerné par tout ce qui les concerne et nous tenons à te rendre hommage pour ça aussi. Tu ne veux pas vivre en marge, tu n’aimes pas être sur la touche…

Comme au pèlerin je te dis : *Gorges, Bonne route. » Tu n’es pas encore bout du chemin, mais tous nos vœux t’y accompagnent… »

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013