Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Balasuriya, Rodrigo, Cooke : des figures repères...

  1. Tissa Balasuriya (1924-2013) : une théologie asiatique de la libération

portrait de Tissa Balasuriya, souriant

Quand le P. Stanislaus “Tissa” BALASURIYA est mort, le 17 janvier 2013, à Colombo, il était inévitable que les médias se centrent principalement sur la brève période de son excommunication, en 1997. Mais la vie de ce savant Oblat est bien autre chose que cette année de notoriété, qui s’est terminée par la levée de la sanction ecclésiastique.

Deux de ses plus importantes réalisations marquent son parcours : le Collège Universitaire Aquinas et le Centre pour la Société et la Religion. Comme Recteur d’Aquinas, “Tissa” a enrichi le contenu du curriculum en introduisant des cours de technologie, de commerce, de droit et d’agriculture. Beaucoup de futurs politiciens et de journalistes ont étudié à l’Aquinas, pendant sa période.

Il s’est aussi toujours préoccupé de l’interrelation entre la société et la religion. Dans le Centre pour la Société et la Religion, fondé en 1971, il s’est inscrit dans le mouvement croissant chez les jeunes Églises catholiques du Tiers Monde, souhaitant relier les enseignements du Christ avec les réalités de la vie, dans les endroits les plus pauvres du monde. Il était par ailleurs membre fondateur du mouvement srilankais pour les droits de l'homme et fut, de 1969 à 1979, aumônier du mouvement international des étudiants catholiques pour l'Asie. En 1976, il participait à la fondation de l'Association oecuménique des théologiens du tier monde et, en 1993, du Forum intenational des religions pour une solidarité active.


Tissa Balasuriya, en 1997
lors de la sortie de son livre en France

Théologien, il publia une dizaine d'ouvrages mais c'est son ouvrage sur "Mary and human liberation" (Marie et la libération de l'homme), édité en France par les éditions Golias, qui l'a fait connaître dans notre pays. Cet ouvrage lui valut une excommunication en 1997, qui fut lever quelques temps plus tard.

Le P. Rohan SILVA, Provincial de la Province oblate de Colombo, dit du P. Tissa : « Il a été capable de mettre en valeur la dignité de la personne humaine, quand la société stigmatisait les gens d’après leur origine ethnique ou leur foi. Son influence sur l’Église et la société était évident lors de ses funérailles.»

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013