Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Renaud Saliba

  1. Présentation

portrait de Renaud

Renaud, tu seras ordonné prêtre le 25 janvier prochain, à Fontenay-sous-bois. Tu as prononcé des vœux perpétuels il y a un bout de temps déjà, en 2003. Tu n’es pas dans le cursus classique « vœux-diaconat-sacerdoce » qu’on enchaîne… Qu’est-ce qui t’amène à faire cette démarche ?

Après le postulat, le noviciat et le scolasticat, au bout de 3 ans s’est posée la question du stage. Je suis parti aux USA avec l’idée de faire une expérience pastorale et, au retour, de poser la question des vœux définitifs. J’ai fini mon bac canonique et m’y suis donc préparé, en mai 2003. Ensuite, j’ai demandé à faire une formation spécialisée en théologie biblique. Je suis donc parti au scolasticat international pour suivre des cours à la Grégorienne. Dans un parcours, disons, « normal », j’aurais pu être ordonné diacre en 2005 mais en fait, même si j’ai bien aimé mon séjour à Rome, je ne me voyais pas le faire dans la foulée ; J’avais des questions sur le type de mission que j’allais faire. Tant que je n’avais pas mûri la manière dont j’allais m’insérer, pastoralement, ecclésialement, et même tout simplement comme religieux, dans le monde, je ne souhaitais pas entreprendre une démarche vers l’ordination.

Cela m’allait tout à fait de demander une première obédience comme frère pour me laisser le temps, sans pour autant fermer la porte à l’ordination. En revenant de Rome, j’ai donc demandé à passer une année hors de communauté. J’ai fini ma formation romaine et travaillé cinq mois dans un supermarché. Au terme, j’ai postulé pour un travail d’enseignement à Angers où j’ai commencé à enseigner en septembre 2006.

Qui es-tu ?

J’ai 38 ans. J’ai vécu en région parisienne même si je suis né à Strasbourg. Etudes à Paris, Sciences Po Paris, une année d’étude à Lille pour un DESS de gestion, une année d’étude en Angleterre en enseignant le français, puis coopération à l’ambassade de France en Pologne à Varsovie. Au retour de ce séjour, je suis rentré au postulat car, en parallèle se faisait en moi un travail de discernement suite à ma rencontre des Oblats à Lourdes, lorsque j’étais à Sciences Po. Je suis donc rentré chez les Oblats en 96, à 26 ans.

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013