Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Contamination !!!

Manu Dibango en concert

Aux victimes du Covid-19, (dont Manu Dibango),
aux soignants : nos « anges blancs »,
et aux inconscients non-solidaires …

Pourquoi faut-il que ce virus
comme une flèche se répande
envahissant de son rictus
tous les masqués qui se défendent ?

Pourquoi l’amour vécu chez nous
se répand-il beaucoup moins vite
fermant nos cœurs à double écrou
plus insensibles qu’un granit ?

Vienne la contamination
dans nos maisons si désunies
esprit-famille en dilution
quand la tendresse en est bannie !

Je rêve d’un vrai tsunami
plus soudain que le « corona »
inondation en flots amis
pour nos esprits « petit format ».

Je rêve d’une épidémie
dans l’attention et le service
où chacun deviendrait fourmi
en solidarité complice.

Vienne la contamination
de notre amour si rétréci
trop violente interrogation
des habitudes sans souci !

La vague arrive qui peut-être
nous aidera à discerner
l’incertitude et le mal-être
qui enveniment nos journées.

Et nous verrons beaucoup plus tard
que nos façons de consommer
nous ont conduits aux avatars
d’une planète déplumée.

Vienne la contamination
de la tendresse en bienveillance
loin de nos cris sans compassion
qui se croient forts dans la violence !

C’est à qui gueulera le plus
dans des manif inadmissibles :
si au moins le nouveau virus
pouvait cibler l’irréductible !

Même les « forces de la paix »
poussées à bout et retranchées
se font passibles de forfaits
sur les badauds endimanchés.

Vienne la contamination
pour ces regards intolérants
qui vous fusillent d’aversion
en vous jetant hors de leurs rangs !

Les vertueux et les crapules
les super-bons et les mauvais :
nous cuisinons sans un scrupule
la société comme un civet.

Notre avenir est-il promis
au seul avoir, au seul paraître ?
le toujours plus est compromis
nouveau virus qu’il faut transmettre.

Vienne la contamination
qui rend crédibles nos propos
quand nos discours et nos actions
feront de nous des sans repos !

Notre affection en petits gestes,
la discrétion des bénévoles
ne sont jamais choses qui restent
dans le carcan du protocole.

Il faut monter, il faut paraître
dans l’hémicycle du vertige :
mais on refuse, on envoie paître
le dévouement des sans prestige.

Vienne la contamination
de la douceur en nos Partis
intelligence ou réflexion
n’est pas contraire à l’empathie !

Voici qu’arrive déferlante
la vague des jours de tendresse :
la vie plus calme et non-violente
aura raison de nos rudesses.

Voici qu’arrive le virus
d’un corona sans ses barrières :
qu’il contamine notre humus
qui fera naître la Lumière !

Serge Cuenot – Lumières (84)
25/03/2020
jours de confinement…jusqu’où ?

Contact Hébergeur : OVH © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013