Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Dominique Dessolin

  1. Le cloître des Oblats

Concert dans le cloître des Oblats
affiche d'une exposition

Concrètement, comment les choses s'organisent-elles ? L'autre jour devant le cours Mirabeau, je voyais des hommes décharger d'un camion des grosses caisses à roulettes, comme dans les concerts de Johnny. C'est « Johnny au couvent » ?

Des événements ont lieu ici tout au long de l'année ; même si on cherche parfois à provoquer, ils correspondent un peu au lieu ! Ils doivent permettre de faire du sens. Concrètement, cela passe d'abord par un travail d'accueil : accueillir les artistes, mais également tous ceux qui tournent autour. Le bon déroulement d'un concert passe par exemple par l'accueil des techniciens, pour qu'ils se sentent à l'aise dans la maison ! Travail d'accueil et de mise en relation, pour que cela s'intègre dans le lieu, avec les gens qui sont autour : pour l'histoire du camion, il fallait les clés avec la parfumerie d'en face... Je dis souvent que la vie est une histoire de relations ; ce sont elles qui construisent. Or, très clairement, un événement artistique est le fruit d'un partenariat entre différentes relations : ceux qui travaillent en arrière-fond, à commencer par la communication, ceux qui donne le concert, et ensuite ceux qui nettoient. Cela se traduit donc par des contacts avec des gens à différents niveaux : les petites mains, les artistes qui donnent quelque chose d'eux-mêmes, mais également le public qui venu pour un spectacle, est interrogé par le lieu. Cela demande donc une disponibilité pour être là, pour croiser les gens.

Si j'ai bien lu les affiches, tout une série de concerts se fait en lien avec une association...

Dans la maison, on peut dire qu'aujourd'hui, durant le mois de juillet, nous travaillons avec deux ou trois associations nées sur Aix-en-Provence pour faire ce qu'on appelle des « festivals off », autour du festival officiel d'Aix. Ces associations ciblent une musique, autour de la voix puisque on est dans la période du festival d'art lyrique, mais à un prix plus abordable, et avec une ouverture sur des voix et des traditions des différents coins du monde. Ces associations réalisent 75 % de leur programme chez nous, au cloître ou à la chapelle.

Essentiellement en été ?

Dans le cloître, les concerts ont essentiellement lieu en juillet. Au mois d'août, il s'agit davantage pour nous d'une disponibilité pour des expositions.

Et les concerts au « couvent des Oblats », cela commence à être repéré !

Les concerts au « cloître des Oblats », oui ! Le lieu commence à être connu. Cette année, pour la deuxième fois, nous avons accueilli le service pédagogique du festival officiel d'Aix en Provence. C'était intéressant parce que tout un travail est fait en amont pour permettre à l'art lyrique d'être accessible aux enfants des quartiers défavorisés, notamment des banlieues nord de Marseille. Depuis deux ans, le nouveau directeur essaie de faire en ouverture du festival un événement sur le cours Mirabeau en faisant participer soit des écoles, soit, comme cette année, des harmonies municipales des villages alentours. Il y a donc la volonté de faire se croiser à la fois des gens qui travaillent au niveau pédagogique et des musiciens.

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013