Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

François Rubeaux (1939-2019)

François durant sa formation au scolasticat

François Rubeaux est né à Montmorency le 17 juin 1939, d’une famille d’origine morbihannaise. Etudes au petit séminaire et au grand séminaire de Versailles. Entré au noviciat des Oblats de Marie Immaculée en 1962. Profession religieuse en 1963. Etudes de théologie poursuivies au scolasticat OMI de Solignac (Haute-Vienne) où il est ordonné prêtre le 26 novembre 1966.

En 1967, une première équipe franco-belge est envoyée en Amérique latine. Depuis les années 1950, les jeunes missionnaires formés à Solignac étaient envoyés principalement dans les nouvelles missions du Cameroun et du Laos (où la guerre réduisait les terrains possibles), ou encore dans diverses missions en France. Vers 1967, les Oblats de France et de Belgique (jeunes en formation et supérieurs) sont touchés par le mouvement vers l’Amérique latine. Après plusieurs recherches, le choix se porte sur le Brésil, plus particulièrement l’état du Para (Nord du Brésil) et le diocèse de Belém. A cette période, d’autres groupes oblats sont aussi engagés au Brésil, venant du Canada, des Etats-Unis, d’Irlande. Chaque groupe reste rattaché à sa province d’origine, dans la perspective de maintenir les échanges entre pays d’origine et terre de mission. Le groupe franco-belge est donc sous la responsabilité directe de provinciaux européens (France et Belgique-Sud)

François fait partie du premier groupe de quatre prêtres Oblats, arrivant au Brésil en août 1967. Après un temps d’apprentissage (de la langue, connaissance du pays et de l’Église locale, etc.) à Petrópolis, ils rejoignent la paroisse Saint Georges de la Marambaia à Belém. D’autres jeunes, prêtres ou non-ordonnés, les rejoindront les années suivantes.

2 hommes à l'entrée d'un bidonville brésilien dans les années 70
Au Brésil dans les années 70

Le groupe est tiraillé entre des vues pastorales assez divergentes. Non sans difficultés, les liens seront maintenus entre les personnes. En simplifiant, on pourrait caractériser trois sous-groupes. La tendance sécularisante, pour être plus proche des hommes (travail universitaire et de recherche). La tendance plutôt paroisse populaire, à l’intérieur de l’Église établie (François est plutôt dans ce sens). Enfin plusieurs vont au sud du Para, dans la région de Marabà (une région avec guérilla de type guevariste) avec une insistance sur les communautés de base…

François, pendant une trentaine d’années, reste en pastorale dans le quartier populaire de la Marambaia, à Belém.

En 1979, il est nommé Vicaire provincial.

En 1981, il assure un poste de professeur d’Ecriture Sainte à l'IPAR (Institut régional de pastorale pour la formation de religieuses et de laïcs) ainsi qu'au Grand Séminaire St. Pie X de Belem. Il prend de plus en plus de responsabilités dans l’IPAR en devenant son directeur en 2001, sous le regard plus ou moins favorable des évêques… L’IPAR organise aussi des sessions de formation dans toute la région.

En 1995, il est nommé Supérieur de la Délégation. À la suite de l’érection d’un nouveau scolasticat à Belém, en 1996, il en devient le premier supérieur.


Durant l'interchapitre de 2013

En 2003, les différents groupes oblats du Brésil, vu aussi le nombre en augmentation d’Oblats brésiliens, forment une Province oblate du Brésil, autonome par rapport aux origines étrangères. Il en sera le premier conseiller. Cette province n’atteindra jamais la centaine de membres. François reçoit des tâches dans la formation des jeunes oblats. Son travail est plus centré sur Sao Paulo, devenant le Supérieur du Séminaire Oblat de théologie en 2001.

En 2012, les Oblats brésiliens l’élisent comme leur provincial, ce qu’il sera jusqu’en 2018. On lui connaît une double résidence : Sao Paulo et Manaus en Amazonie, où il garde une charge de formateur.

La nouvelle de son décès le 8 janvier 2019 à Sao Paulo nous a fortement surpris. Il semble qu’il soit décédé d’un cancer dont il n’avait informé que des proches.

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013