Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

CEUTA - MELILLA !

Ceuta et Melilla : deux petites enclaves espagnoles à la pointe nord du Maroc, face à Gibraltar… route empruntée pas les migrants, pour rejoindre l’Europe)


Beaux noms de jeunes filles
aux regards si plaisants
qu’on rêve de vanille
en parfums enivrants.

Hé que nenni, monsieur !
Melilla, Ceuta
ce sont des murs odieux
tristes duplicata.

L’Espagne désarmée
se protège de quoi ?
Le Maroc alarmé
entretient les renvois.

Ceuta des barrières
aux barbelés tranchants
Melilla en frontières
qui accueille « Va t’en ».

Les deux mille huit-cents
renversant notre peur
ont nargué, indécents,
la police en fureur.

Quatre mille escalades
ont mis à bas le mur :
entaille, estafilade,
à nos cœurs-vomissure.

Le pauvre, « envahisseur »,
du Maroc à l’Espagne
coupé, blessé, fonceur,
tente le qui-perd-gagne.

Non contents d’arrêter
les rêveurs compulsifs
les douaniers exaltés
canardent les esquifs.

Trois cent vingt morts en mer
basculés du Zodiac :
les sauvages cerbères
sont passés à l’attaque.

La police en razzia
confisque les papiers
les étudiants parias
aussitôt expulsés.

Mais l’Histoire a montré
qu’aucun mur aguerri
n’a jamais pu contrer
l’affamé de survie.

La muraille de Chine
le limès* d’Hadrien
auraient-ils pris racine
en nos cœurs régaliens ?

Les barbelés coupants
n’empêcheront jamais
l’ardeur des transhumants
toujours insatisfaits.

On juge à qui mieux-mieux
ces esclaves modernes…
Mais où sont les mafieux
dont les crimes consternent ?

Des passeurs Marocains
travaillent depuis peu
avec des Africains
en commerce juteux.

Cinq milliards engrangés
pour un an de trafic :
Les pauvres, vendangés,
remplissent les barriques.

Ceuta l’espagnole
aux barbelés mortels
Melilla qui s’affole
face aux Migrants rebelles…

Le mur est dans les cœurs
mentalité fébrile :
l’inconnu et la peur
nous montrent leur nombril.

* limès : muraille construite par les Romains
pour se protéger des « invasions barbares »…

Serge Cuenot
4/10/2018 - Lumières (84)

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013