Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Paralysie ?

L’archevêque d’Avignon dit qu’il a pleuré quand on a conduit Simone Veil au Panthéon
elle qui est à l’origine du droit à l’avortement
« J’ai dit ce que j’avais à dire »…
a-t-il ajouté un mois plus tard


J’ai un ami très cher
qui depuis sa jeunesse
a le corps en jachère
et le cœur en noblesse

Mais un autre handicap
guette nos gens d’Eglise :
évêques chausse-trappes
paralysés en crise

Oh certes ils ont des mains
mais elles sont si jointes
qu’ils occultent demain
en mots qui désappointent

Ils vont au jour le jour
prélats en procession
émaillant leurs discours
de phrases-dévotions

Au plus fort de l’été
leur abord reste froid
les princes déroutés
se croient encor des rois

Ils comptent leurs sujets
et les mains dans les poches
ils en font des rejets
en avenir trop moche

Ils sillonnent le monde
quêtant du personnel
ignorant à la ronde
leurs fils battant de l’aile

Ils sont toujours à part
ils critiquent ce monde
méprisant du regard
ceux que l’erreur inonde

Les curés qu’ils nous donnent
sont de bons fonctionnaires
qui gèrent les colonnes
du comptable en prières

« J’ai pleuré » moi aussi
quand j’ai vu mon évêque
vouer au pilori
ce monde de métèques

Il dit qu’il a transmis
« la parole de Dieu »
mais ses mots ennemis
sont propos injurieux

L’Excellence est tout comme
le juge-mascarade
cuisinant l’honnête homme
à la sauce embuscade

Le mitré s’est formé
au couvent des chicanes
et l’on peut affirmer :
« la fonction crée l’organe »

Il jette à la poubelle
au même dépotoir
tous ceux qui interpellent
les censeurs-laminoirs

Il dit que son « patron »
c’est François notre pape
Jésus et son pardon
notre prélat s’en tape

Le voici qui surveille
les faux pas du déviant
beaucoup plus qu’il ne veille
sur son peuple fuyant

Beaucoup l’ont applaudi
et Marion Maréchal
saintement s’esbaudit
aux pieds des cathédrales

Quel « monseigneur » d’entre eux
sortira donc les mains
pour choisir plus nombreux
des pasteurs pour demain ?

Se démarquant du monde
ils jugent ses dérives :
facile ! quand abonde
leur démarche en esquives

En ces temps où l’on doute
l’extrémisme est bien vu
ceux qui cherchent leur route
sont laissés, dépourvus

Comme le pont cassé
d’Avignon-la-papale
ils n’auront pas assez
d’audace originale

Comment guériront-ils
de la paralysie
dans la vie trop servile
des consciences moisies ?

Délivre-nous Seigneur
de ceux qui n’aiment pas
le monde et sa clameur
que Toi, tu entendras !

Serge Cuenot --Lumières (84)-- 16/08/2018
Moi aussi je dis ce que j’ai à dire !

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013