Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Arsène Perbost (1929-2018)

  1. Témoignage du personnel de Montolivet

Funérailles le 17 mars 2018 à La Rose.

Le Père Arsène avait rejoint l'équipe d'aumônerie du Centre Gérontologique de Montolivet voilà plus de 10 ans. Il avait répondu à un appel de l’Eglise qui est à Marseille alors que l'équipe n'avait plus d'aumônier-prêtre. « J'y suis allé à reculons, disait-il, mais qu'est-ce que je suis content qu'on m'y ait envoyé. J'ai découvert ici qu'on vivait l'attention, l'amitié, la joie. L’Église est ici aussi » aimait-il souvent dire. Tous les dimanches, il présidait l'Eucharistie au milieu des résidents du Centre, des malades, des petites gens de l'hôpital et des bénévoles. Fidèle jusqu'au bout, puisqu' il a encore célébré la messe dimanche dernier.

Aujourd'hui nous voulons dire notre merci au Seigneur, tout d'abord mais aussi à la Communauté des Oblats de Marie Immaculée et à la famille d'Arsène pour la belle présence qu'il a eue au Centre Gérontologique. Tout le monde a eu droit à sa bienveillance, à son accueil, à sa simplicité, et à son humour aussi. Il a été attentif à tous : aux résidents, aux malades, aux familles, aux personnes endeuillées, aux personnels soignant et administratif, aux animateurs, à tous les membres de l'équipe de l'aumônerie. Que de mercis il a donné. Il savait montrer l'importance de la place de toute personne. Attentif, il remerciait chacun pour ce qu'il donnait par sa présence, par son service, par son travail, par son sourire, par son accueil des autres… Il remerciait les jeunes venus faire du bénévolat, les adultes venus eux aussi prêter main forte… La grande disponibilité et la bonhomie d'Arsène ont touché chacun.

Lors de préparation de funérailles, il accordait une grande importance à écouter, avec respect, ce que les familles lui partageaient. Les paroles entendues étaient la trame de fond de la célébration. « La vie des personnes, la vie des familles, c'est leur histoire sainte » répétait-il. Il était convaincu que l'évangile de Jésus et l'histoire de chacun étaient profondément mêlés. Au plus humain, c'est là que se tient quelque chose de Dieu. Pour lui, il ne fallait pas le chercher ailleurs.

« L'extraordinaire, il est là dans tout ce que l'on vit d’ordinaire » disait-il. Son enthousiasme était communicatif.

Faire bien avec les petites choses et puis le donner !

Nous gardons encore d'Arsène son morceau d'harmonica pour accompagner le Gloria de Noël et son CD du carillon des cloches pour accueillir la Joie de Pâques. « Même à Montolivet les cloches sont venues jusqu'à nous » disait-il avec son petit air amusé. C’est lui aussi qui a inventé le beau vocable de ‘Notre Dame de Montolivet’ pour la Vierge pèlerine qui est remise à un résident, à la fin de la Messe.

Merci Arsène de cette capacité que tu avais de mettre en valeur les moindres petites choses belles et bonnes de nos vies. Tu vivais vraiment cette Parole de Jésus : « Père je te bénis. Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits ! »

Arsène sois dans la Paix de Dieu, que le Christ que tu as aimé et trouvé dans tes frères et sœurs te révèle son visage.

Accompagne-nous encore de là-haut, de ta prière.

(Au nom du personnel de Montolivet)

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013