Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Témoignage de Matthieu, son frère

les musiciens durant la célébration

On m’a demandé à moi, frère de Laetitia, d’écrire quelque chose à propos de sa première oblation chez les Oblatas, à Madrid. Moi qui connait assez mal les Oblats, et encore moins la vie consacrée, j’ai d’abord refusé.  Et en effet, ça s’est confirmé : je les connais assez mal au point d’ignorer le caractère insistant dont est capable un Oblat ! Et une Oblate.

Pour vous la faire courte, il y a quelques années de ça, Laetitia a rencontré Frère Jacques - un Oblat insistant -, puis elle a rencontré d’autres Oblats - certainement tout aussi insistant -, avant de faire la connaissance des Oblatas, en Espagne. Je ne sais pas dire insistante en espagnol, mais vous aurez compris !

Tout ce beau monde s’est réuni samedi dernier à Madrid, pour la première Oblation de Laetitia. Alors si j’ai bien compris, c’est une sorte de grande période d’essai d’un an. Faudra penser à vérifier la légalité de ce machin… Disons un CDD plutôt, où on y fait ses premiers vœux en guise de contrat. 

On passera sous silence le fait qu’elle ait buté sur le mot « obéissance » dans sa profession espagnole.… De là à penser qu’il y a un lien avec son tempérament, il n’y a qu’un pas… que je franchis allègrement !

Et que dire de cette croix qu’on lui a remise… alors même qu’elle l’a porté durant toute son année de noviciat, et l’a enlevé juste avant la célébration… Mascarade !!

Mascarade visiblement émouvante, en témoignent les têtes rouges tomates aux regards vitreux de mon père, ma mère, et ma seconde sœur au moment de se donner la paix. Les tomates ont depuis porté plainte pour concurrence déloyale !

Et pour finir en beauté, on a remis le vœu de pauvreté au lendemain : bières, sodas, tapas et gâteaux pour tout le monde ! Ainsi que danse endiablée de mon papa avec la nouvelle Oblate, saupoudré du sens de la fête espagnole, beaucoup trop fatiguant pour un quidam français ne sachant pas danser !

Sa mission ? La joie m’a-t-on dit, de part l’étymologie de son prénom.

Sacré programme ! Bon courage sœurette !

Bref, ma sœur est devenue sœur. En somme, rien de nouveau…

Ah si. Elle nous a dit : « Je suis heureuse ».

Matthieu

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013