Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Un chemin d'espérance

De nombreux chrétiens se tracassent, s'inquiètent et se culpabilisent, parce qu'ils ne savent pas comment grandir et progresser en « sainteté »... parce que devant les difficultés ils pensent qu'il n'y a rien à faire et que tout est perdu !... Alors quel chemin prendre pour continuer à vivre, à avancer ? Que mettre sous ce mot « espérance » ? Comment vivre, étoffer, habiter cette espérance ? II semble qu'il n'y ait pas d'autre chemin pour le chrétien que celui de l'Évangile où Jésus nous précède :
c'est là notre chemin d'espérance !

Habiter l’Espérance,
c'est rendre visible le Christ,
rendre visible son Amour, rendre active et efficace sa Parole !
Nous voilà donc investis d'une mission :
vivre l'espérance, c'est une mission...
C'est relever les paralysés de la vie, réintégrer les exclus,
rejeter les jugements qui lapident, moralement et physiquement !

Vivre l’Espérance,
c'est éveiller lentement les consciences,
et s'élever sans répit contre tout ce qui dénature les vivants.
C'est annoncer une lumière, et dévoiler la tendresse du Père,
en se livrant soi-même à la faim de ses frères et sœurs.

Habiter l’Espérance,
c'est ouvrir les autres au pardon en s'y plongeant soi-même.
C'est accueillir l'Esprit et chercher les lieux et les cœurs
où il est déjà à l’œuvre, pour renouveler la terre.

Vivre l’espérance,
C'est entreprendre chaque matin les gestes de chaque jour,
conscient que l'humble répétition quotidienne est le creuset
de la création, toujours en train de se réaliser !

fontaine

Habiter l’espérance,
C'est dire et faire ce qu'on dit,
ou parfois même se taire, en se contentant de faire,
sans bling-bling, sans esbroufe ni tape à l’œil !

Cette espérance-là
n'a rien à voir avec notre degré de piété ou la somme de nos prières.
Mais elle ressemble à un enfantement, parce qu'il s'agit
d'essayer de mettre au monde la Bonne Nouvelle de Jésus le Christ,
venu nous proposer un chemin pour le bonheur !
C'est oser dire et manifester que cette Bonne Nouvelle
éclaire la trajectoire du monde et ouvre un sens à la vie et à la mort des Hommes !

Vivre l’espérance,
ce n'est pas courir après les applaudissements, les médailles et décorations, même bénies par je ne sais quel monseigneur à ceinture violette ! Ce n'est pas non plus mesurer notre sainteté à l'aune d'une quelconque spiritualité! c'est une vocation où l'on donne tout de soi-même, sans lâcher, sans démissionner, à la suite de Celui qui s'est entièrement donné !

Nous sommes tous invités à cette espérance-là

Serge Cuenot, ND de Lumière – nov. 2017

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013