Tous les articles
Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Indonésie

Jacques Chapuis est missionnaire en Indonésie depuis de nombreuses années. omme chaque année, il vient de nous faire parvenir la circulaire qu'il écrit avec sa communauté


Chers parents et amis,

Il est plus que temps que je prenne quelques jours pour vous donner de nos nouvelles. Après un séjour en France durant Septembre–Octobre 2015, je reprenais la direction de l’Indonésie courant Novembre, accompagné de ma soeur Marie. Pour la 7ème fois, elle passera 2 mois au Kalbar. Elle rejoignait Mayenne à la mi-janvier 2016. Elle compte revenir en Janvier 2017. Pour moi, les périodes de Noël et de Pâques ne sont guère favorables au courrier. Durant plus de 15 jours, nous sommes en tournée, essayant de visiter le plus de villages possible et malgré cela nous ne réussissons pas à être présents à toutes les communautés locales de la paroisse.

deux enfant à Sintand
Deux enfants du côté de Sintang

Fin Mai 2014, Monseigneur Agus, Administrateur Apostolique puis Evêque du diocèse de Sintang depuis 1996 était nommé Archevêque de Pontianak, chef-lieu de la Province de Kalimantan Ouest (Kalbar) et était désigné comme Administrateur Apostolique du diocèse de Sintang. A ce jour, son successeur n’a toujours pas été nommé. Il semble que ce soit difficile de trouver la personne adéquate ! Evidemment Mgr Agus ne peut être présent comme auparavant, néanmoins il vient de passer 4 jours dans la paroisse de Dangkan où il a béni 3 églises et confirmé près de 300 personnes.

En raison des priorités que s’est fixé la Province Oblate d’Indonésie: pastorale des vocations et formation des candidats oblats, Aloysius Wahyu a quitté début Août la paroisse de Sepauk pour Yogyakarta où logeant dans la communauté du scolasticat, il est plus particulièrement chargé des vocations et donc appelé à se déplacer dans l’ensemble du pays. Mais pour l’instant il n’est pas remplacé ici. Eko est toujours responsable des 2 paroisses de Dangkan et Sepauk; Robert Heru se trouve dans la paroisse de Dangkan, aidé de temps en temps par Eko; moi-même et Eko sommes dans celle de Sepauk. Actuellement nous sommes aidés par un diacre Denny Haloho qui sera ordonné prêtre le 16 Novembre prochain à Balikpapan (Kalimantan Est) d’où il est originaire. Un scolastique oblat, Soleman se trouve pour une année d’orientation pastorale à Sintang au séminaire-internat du diocèse. Les jeunes qui s’y trouvent suivent les cours au lycée catholique de la ville. Soleman fait partie du Staff du Séminaire dont le responsable est un Père Lazariste.

portrait de Antonius Rajabana

Antonius Rajabana, le provincial oblat est actuellement à Rome pour le Chapitre Général des Oblats, sans doute lors du prochain Conseil Provincial, y aura-t-il de nouvelles mutations et espérons-le un renforcement de la communauté oblate de Sintang? Mais il faut bien reconnaître que la Province Oblate d’Indonésie est limitée en personnel.

Du 5 au 7 Février, nous avons eu notre réunion annuelle du Conseil Pastoral Plénier de la Paroisse, dans l’ensemble plus de participants que les années passées, environ 170 responsables des communautés locales, animateurs des assemblées dominicales, représentants des groupes de jeunes, des femmes catholiques, etc... évaluation des activités de l’année écoulée et établissement du programme d’activités pour l’année en cours: sessions de préparation au mariage, de chants liturgiques, rencontres des jeunes ainsi que celle des femmes catholiques, retraite pour les couples, formation des responsables du catéchuménat et de la préparation à la 1ère communion ou au sacrement de confirmation.

Chaque jour nous prions : “Que Ton Règne Vienne”. C’est notre devoir de participer au développement du Royaume de Dieu, Royaume de justice et de paix. Un lieu où il fait bon vivre pour toute la création. Aussi le thème de Carême de cette année était-il dans la ligne des thèmes des années précédentes : Agis et combats, ose t’investir et combattre pour un Nouveau Kalimantan.

prêtre en paroisse en Indonésie

Durant les mois de Mars et d’Avril, nous avons eu de fortes pluies qui ont produit une inondation prolongée. Pour sortir de Nanga Sepauk, deux possibilités: ou bien utiliser une barque sur laquelle nous mettons la moto, ou bien un chemin boueux. Néammoins entre le dimanche des Rameaux et le 3ème dimanche de Pâques, nous avons pu réaliser le programme de visite des villages prévus.

Le 12 Juin, Soeur Marie Madeleine Ferrero, soeur de la Charité de Sainte Jeanne Antide Thouret fêtait ses 50 ans de vie religieuse. C’est à Temanang qu’eut lieu ce jubilé Arrivée en mai 1980, soeur Madeleine était resté dans ce village important jusque vers 2003 où, suite au décès de Soeur Jean Bernard, elle avait du remplacer celle-ci à Sintang. Soeur Madeleine est la seule qui reste du groupe d’origine. Elle a été remplacée récemment comme responsable pour l’Indonésie par une indonésienne, Soeur Siwi Utami.

Du 23 au 26 Juin s’est tenu à Sintang (au niveau diocésain) le Jamborée de “l’Enfance Missionnaire” (cf. Mgr. Charles de Forbin Janson). La Paroisse de Sepauk y a participé en envoyant 36 enfants et jeunes de différents villages, accompagnés par 5 animateurs. Cette rencontre a regroupé plus de 1000 jeunes de 10 à 15 ans de toutes les paroisses du diocèse. “Nous sommes des Etoiles Missionnaires”: célébrations, enseignement autour du thème de la “Miséricorde”, dances traditionnelles, chapelet, etc...Les organisateurs et animateurs espèrent que les activités de cette rencontre puissent affermir la foi et aviver l’ enthousiasme missionnaire des jeunes qui y ont participé.

Du 22 au 24 Juillet, dans le cadre de l’Année sainte de la Miséricorde, la paroisse de Sepauk s’est rendu en pélerinage à Sejiram dont l’église (la plus ancienne du diocèse: elle date environ de 1922) a été désignée pour le Jubilé de la miséricorde. Bien que se trouvant pour certains à plus de 200 km. de leur village: plus de 150 paroissiens ont participé à ce pélerinage. Les participants de Layung sont arrivés en retard, les fortes pluies de la nuit ayant provoqué une inondation les obligeant à porter leurs motos pour sortir du village. Un jeune de la paroisse a pu participer aux Journées Mondiales de la Jeunesse en Pologne, avec 8 autres jeunes de Sintang, ils se sont joints au groupe des participants aux JMJ organisé par la Commission-Jeune de la Conférence Episcopale Indonésienne.

zglise en construction

Dans la Province de Kalimantan Ouest la situation économique de la majorité de la population ne s’est guère améliorée ces dernières temps. Pour éviter les nuages de fumée qui certaines années ont perturbé le transport aérien, la culture de la rizière sur brûlis est en principe interdite: les Compagnies de Palmiers à Huile en profitaient pour nettoyer les aires de futures plantations par le feu, de ce fait c’était surtout elles qui provoquaient des nuages opaques de fumée. Le gouverneur de la Province et les préfets locaux ont aménagé le réglement national à la situation locale, néanmoins les instructions n’ayant pas été transmises ou comprises correctement, certains agriculteurs se sont vus convoqués par des policiers. Sans doute faudrait-il remplacer les “rizières sur brûlis” par des “rizières inondées”, mais tous les terrains ne s’y prêtent pas et les agriculteurs n’ont pas encore été préparés à un tel changement.

Autre ressource pour l’agriculteur le latex dont on tire le caoutchouc , mais cela fait plus de 2 ans que le prix du latex a “dégringolé” passant de 15.000,- roupies le kilogramme à 5.000,- roupies (6.000,- au mieux) et il n’y a pas de signes que la situation va évoluer. Tronçonner un arbre pour en faire des planches et des poutres et surtout les transporter pour les vendre n’est plus autorisé;, vous risquez la saisie de votre camion et de son contenu.

Beaucoup se rabattent sur la recherche de l’or sans autorisation, c’est-à-dire de façon illégale... certains ont de la chance et peuvent devenir riches, d’autres au contraire feront banqueroute et s’endetteront pour des années. Rechercher l’or dans les rivières nécessite un certain capital. De façon périodique il y a ce que nous appelons une “razzia”, c’est-à-dire une rafle de police, mais souvent les gens sont avertis auparavent si bien qu’ils peuvent prendre leur disposition.

Le Palmier à Huile continue à régner en maître. C’est une véritable escroquerie. Les promesses faites lorsque les gens ont remis leurs terres aux Compagnies ne sont pas tenues. Il est remis aux gens une compensation de misère et il faut encore la mendier pour l’obtenir. Elles ont réussi à mettre dans leurs poches les chefs de villages et les personnes influentes de la société locale. Toutes les décisions sont prises unilatéralement par les responsables des Compagnies.

Pour les gens qui ont un capital relativement sérieux, ils feront une tour de 10 à 12 mètres de haut dont les murs sont bardés de trous pour que les hirondelles puissent pénétrer à l’intérieur attirées par une musique imitant leur cri. Ces tours pour la culture (l’élevage!) des nids d’hirondelles poussent comme des champignons. Evidemment ce n’est pas le commun des mortels qui peut faire de telles tours.

jeunes en moto sur les routes indonésiennes

Vu la situation économique globale, à Nanga Sepauk, les commerçants se plaignent, les affaires ne vont pas comme cela devrait. L’un ou l’autre commerçant ont même déménagé vers Paoh ou Seringin qui se trouve à des carrefours sur la route Pontianak – Sintang, alors que Nanga Sepauk a perdu de son importance depuis que les transports ne se font plus par le fleuve Kapuas, mais par la route que nous rejoignons à 7 kilomètres d’ici. L’importance de Nanga Sepauk tient au fait que les bureaux des instances gouvernementales sont là (Bureaux du Chef de Canton, Gendarmerie, Poste Militaire, Dispensaire gouvernemental, le Bureau de Poste) ainsi que les écoles (un jardin d’enfant, 2 écoles primaires, un premier cycle du secondaire et un deuxième cycle qui doit avoir quelques 500 élèves).

Même si, dans son ensemble la situation politique en Indonésie est calme et sans comparaison avec les attentats qui eurent lieu en France ces dernières années, néanmoins le 14 Janvier 2016, au centre de Jakarta eurent lieu des tirs et des explosions, provoquant la mort de 8 personnes et en blessant 24. Cet attentat fut revendiqué par l’organisation de l’Etat Islamique. Le nombre d’Indonésiens qui auraient rejoint l’Etat Islamique est estimé à 300. Le 28 août, à Medan (Sumatra) un Père Capucin a été la cible d’une attaque alors qu’il célébrait la messe. Une attaque probablement inspirée par celle qui a provoqué la mort du P. Jacques Hamel, le 26 juillet dernier. Le Père Capucin s’en est sorti avec une simple blessure au bras gauche.

messe dans une petite paroisse indonésienne

Début Septembre nous devions avoir la visite de Mgr. Agus, mais devant se rendre à Malang pour l’ordination épiscopale de Mgr. Pidyarto, OCarm qui vient d’être nommé évêque du diocèse de Malang, c’est le Père Miau, Vicaire Général qui est venu pour la bénédiction d’une église et l’administration du Sacrement de Confirmation à 250 personnes. Nous avons actuellement dans la paroisse: 2 églises achevées mais non encore bénites et 3 autres en construction.

Une partie d’entre vous était déjà en relation avec nous lorsque nous étions au Laos, principalement avec le Père Jean Subra, aussi je ne veux pas terminer cette lettre avant de vous faire part (si vous n’êtes déjà au courant) de la prochaine béatification des Martyrs du Laos, au nombre de 17 dont un prêtre diocésain, 5 pères des Missions Etrangères de Paris, 6 pères Oblats de Marie Immaculée, 4 catéchistes et 1 laïc engagé. Leur béatification aura lieu le 11 Décembre prochain à Vientiane. Une célébration eucharistique aura lieu en France en la cathédrale Notre-Dame de Paris,le 5 Février 2017.

Tout en vous assurant de nos prières à vos intentions, veuillez recevoir le fraternel souvenir de toute l’équipe.

Tarsisius Eko Saktio, Robertu Heru, Jacques Chapuis,Alya Denny Haloho


CCP: Mission OMI de Sintang – La Source 35 287 10V (CCP et Chèque bancaires; rédiger à l’ordre de “Mission OMI de Sintang”). Si vous désirez recevoir un reçu fiscal: rédiger votre chèque à l’ordre de “Fondation de Mazenod”, spécifiant au dos “pour Mission OMI de Sintang”. Envoyez tout à Père Bernard KERADEC, omi – Presbytère – Rue Trompied – 69860 MONSOLS. Ne rien envoyer directement en Indonésie – Merci.

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013