Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Boko Haram

  1. la "Belle Étoile", les enfants de la rue

Un groupe de collégiens
Collège Charles Lwanga à Mogodé

Il y a actuellement 23 enfants résidents au Centre la Belle Etoile. D'autres sont réinsérés dans leur famille, mais suivis par le Centre.

Que sont devenus les anciens ? Ceux qui ne sont pas retournés à la rue, finissent par se stabiliser, l'un est enseignant au Centre, un autre est à l'Université de Maroua, d'autres informaticiens, maçons, mécaniciens etc...

Tout en continuant l'agriculture, l'élevage, la couture, on se lance dans le théâtre, la formation à l'hygiène.


Distribution dans le camp de réfugiés
(4 juillet 2015)

Des chiffres pour cette année: dépenses du Centre: 46.001 euros. Recettes: 28.376 euros. Nous n'avons pas les chiffres de la trésorerie.

Conclusion : même si la situation est loin d'être stabilisée, même si des attentats absolument ignobles continuent d'être commis à Maroua, Mora, Kolofata et dans les villages, il semble que 1° le nombre des réfugiés augmente un peu moins que l'an dernier. 2° l'assistance aux réfugiés s'organise mieux. Verra-t-on le bout du tunnel ? Oui, il y a de l'espoir; notre aide peut contribuer à ce que ce pays - le Nord-Cameroun - où régnait si bien la joie de vivre malgré la pauvreté, retrouve le sourire.

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013