Warning: Unknown: Unable to allocate memory for pool. in Unknown on line 0 Oblats de Marie Immaculée - Province de France
Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Semaines Sociales de France

  1. Ne craignons pas de laisser la place aux jeunes...! (Christian Duriez)

portrait de Christian Duriez

Des fois, il y a des choses énormes qu'on ne voit pas tout de suite. Par exemple: six navires de croisière dans le port de Marseille... Des bateaux, quoi. Mais quand on approche, on se rend compte qu'on a affaire à de véritables villes flottantes.... Telle fut la dernière session SSF à l'Unesco. Après avoir suivi gentiment les nombreuses conférences, tables rondes et autres colloques, on se rend compte tout à coup que l'on se trouve devant une choses énorme. Voici: le changement climatique, la lutte contre la pollution, l'économie solidaire et l'écologie, on connait. Mais cela semblait vaguement une douce utopie face au monde du tout-money. Or voici que cela devient une réalité si énorme que même les USA et la Chine y viennent !

Bon d'accord, on a tendance à ne parler pour le moment que du réchauffement climatique, surtout dans ces deux derniers pays. Mais la session a souligné que cela comporte en sus le changement dans nos modes de vie, jusqu'à un changement de société. Ni plus ni moins ! Ce changement devient nécessaire si notre Terre veut vivre. Il s'agit d'un changement planétaire (Bernard Perret). C'est énorme. Pour tous, il s'agit de gérer "le peuple de la Terre" (Patrick Viveret).


Patrick Viveret

Voilà pourquoi nombre d'intervenants (Pascal Lamy, Bernard Perret, Patrick Viveret) ont martelé le mot "conversion". Une conversion qui ne regarde pas seulement les comportements individuels (frugalité, covoiturage, agriculture bio etc...), attitudes nécessaires bien sûr, mais tous ont insisté : il s'agit d'une véritable mutation sociale. Passer d'une société de profit à tout prix à une société plus fraternelle, plus juste, davantage tournée vers les pauvres. Une société où l'argent ne ferait plus la loi. Il ne s'agit pas d'une simple réformette, mais d'une véritable révolution. C'est énorme, et c'est possible.

Autant dire que l'encyclique Laudato Si tombe à point nommé ! Toute révolution, qu'elle soit française ou printemps arabe, a besoin d'une mystique. Yannick Jadot a insisté sur cet appel du pape aux Etats et aux peuples. Nous savons depuis longtemps qu'on ne s'en sortira pas sans un changement social. Cela devient urgent. L'intéressant est que c'est maintenant possible.

Et les religions là-dedans ? Il y eut une jolie table ronde avec un bouddhiste, un musulman (soufi) et un chrétien. Tous trois ont insisté sur la conscience-lieu où Dieu réside, sur les doux "qui posséderont la Terre", sur l'obligation pour chaque religion de travailler sur elle-même. La religion intérieure fonde la fraternité, et nous sommes tous enfants de la Terre-Mère. C'est sur le terrain de la fraternité œuvrant pour un monde plus juste que les religions peuvent se rencontrer (Patrick Viveret relayant Abdenour Bidar). Et pour concrétiser cela, on nous a présenté l'Association Coexister (Samuel Grzybowski), dont l'ambition est de faire vivre ensemble le spirituel et le politique (les racines et les branches !)


Gilles Vermot

J'ai bien aimé le dernier intervenant, cerise sur le gâteau (même pamplemousse !). Gilles Vermot, président des Scouts et Guides de France, a dit : "Ne craignez pas de passer la main aux jeunes. Ils sont de la génération écologie, du siècle des réseaux... et ils ont soif de fraternité universelle encore plus que vous !"

En conclusion, soulignons deux points forts :

1° la place centrale de l'encyclique Laudato Si dans les débats. Dans la réflexion théologique bien sûr, mais aussi dans l'interreligieux et dans la politique.

2° ce fut une session de l'espérance, mais concrète, pas théorique. Cela, des chefs d'entreprise et des formateurs nous l'ont dit. Yes, we can !

Christian Duriez

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013