Tous les articles
Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Solidarité et hospitalité

portrait de l'auteur

Robert Anthonypillai Jayaleesan est originaire du Sri Lanka. Prêtre sur les paroisses d'Orly et de Choisy-le-Roi, il est très engagé dans l'accueil et l'accompagnement des demandeurs d'asile. Il connaît bien la question

Nous publions la lettre qu'il a adressée à ses paroissiens.


Il a fallu un pauvre gamin noyé sur une plage turque pour le monde commence à réagir. On savait depuis longtemps que la mer était un cimetière. Mais les Etats faisaient la sourde oreille et même l'Eglise pensait surtout aux chrétiens d'Orient. Solidarité et hospitalité résonnent peut-être comme des mots qui nous font peur aujourd'hui, mais ce sont les nôtres et nous devons les revendiquer !

Face à la tragédie des dizaines de milliers de demandeurs d'asile qui fuient la mort, victimes de la guerre et de la faim et qui sont en chemin vers une espérance de vie, l'Evangile nous appelle et nous demande d'être les prochains des plus petits et des plus abandonnés, à leur donner une espérance concrète. Le pape nous demande tout simplement d'être d'authentiques disciples du Christ. Oui, il nous faut annoncer l'Evangile et témoigner de notre foi. Aujourd'hui, l'exilé frappe à notre porte, il est l'icône du Christ: "J'était un étranger et vous m'avez accueilli !"

"Ils marchent, ils laissent derrière eux des parents, des amis, des souvenirs, tout ce qui fait une vie. Ils marchent. Ils fuient la guerre, la violence, le viol. Ils marchent. ils sont des milliers, des dizaines de milliers, pour qui la vie s'est arrêtée parce qu'ils ont été bombardés par les uns et mitraillés par les autres". Ils ne marchent pas "pour voler notre pain" mais pour "sauver leur peau".

Allons-nous laisser fermée notre porte ? Ce n'est pas seulement la charité fraternelle qui est en jeu, c'est la foi qui est en jeu ! Cette tragédie qui frappe des dizaine de milliers d'hommes et de femmes, d'enfants, de jeunes, de personnes âgées nous appelle à faire résonner l'Evangile de la fraternité, une fraternité fondée en Jésus-Christ qui s'est fait le Frère de tous les hommes. Nous sentons bien que devant un tel drame, nous ne pouvons pas nous payer de mots ! Le Catéchisme de l'Eglise Catholique, auquel nous faisons si souvent référence : "Les nations mieux pourvues sont tenues d'accueillir autant que faire se peut l'étranger en quête de sécurité et des ressources vitales qu'il ne peut trouver dans son pays d'orgine" (n°224).

Notre diocèse fera ce qu'il pourra, avec ses moyens... Une goutte d'eau dans la mer diront certains, mais une goutte d'eau qui a saveur d'Evangile et qui contribuera à ce que notre nation, mieux pourvue, accueille l'étranger en quête de sécurité... Seigneur, aucun homme n'est pour toi un étranger, et nul n'est si loin que tu ne puisses le secourir : n'oublie pas les réfugiés, les exilés, les enfants séparés de leur famille ; que prennent fin leurs souffrances, et donne-nous, pour accueillir ceux que le monde rejette, l'amour et le respect que tu leur portes".

Robert Anthonypillai Jayaseelan

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013