Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Spécial Nord-Cameroun

De Mgr Barthélémy Yaouda Hourgo, Evêque de Yagoua

Yagoua, le 24 Juillet 2015

Aux ouvriers apostoliques en service dans le diocèse de Yagoua


Saré détruit par une bande Boko Haram
dans la montagne du Nord-Cameroun

Bien chers frères et soeurs,

En ce moment de vacances, c'est l'occasion favorable pour chacun d'entre nous de prendre un temps de repos afin de renouveler les énergies physiques et spirituelles pour mieux vivre la nouvelle année pastorales qui commencera dans quelques mois. Je vous renouvelle ma profonde gratitude pour votre présence et pour les précieux services que vous rendez dans nos communautés chrétiennes.

Je voudrais partager avec vous les soucis que certains responsables de congrégations implantées dans le diocèse de Yagoua m'ont évoqués ces derniers jours au sujet de la situation sécuritaire dans la Région de l'Extrême-Nord à la suite des événements récents, et vous donner mon point de vue une deuxième fois de façon officielle, à la suite de la lettre que je vous ai adressée au mois d'Octobre 2014.

En effet, comme nous l'avons tous suivi, la menace terroriste a pris une nouvelle tournure avec les explosions de bombes comme ce que nous avons connu ces derniers temps à Fotokol et 0Maroua. Cette nouvelle forme de barbarie inquiète et nous donne le droit de nous interroger de nouveau sur notre sécurité.

Nous nous réjouissons des efforts que l'armée camerounaise déploie régulièrement pour limiter autant que possibles les menaces de la secte Boko Haram dans la Région de l'Extrême-Nord, surtout dans certaines localités qui sont des cibles privilégiées pour les attaques. Ces mesures globales ont besoin d'être complétées par la collaboration des autorités traditionnelles et les populations qui sont invitées à plus de vigilance et de courage afin de dénoncer les présences suspectes danzs les villages.

Pour notre part, nous devons nous donner l'obligation durant une certaine période, d'éviter les lieux de rassemblement tels que les marchés, les regroupements dont la régularité ou la fréquence sont connus de tous. Il y a toujours moyen de passer commandes pour nos achats et d'avoir des livraisons à domicile. Cela nous demandera d'accepter de changer d'habitudes pour un certain temps, afin de voir l'évolution des faits sur le terrain, mais ce sont des consignes provisoires qui sont nécessaires.

saré du Nord-Cameroun détruit par une bande de Boko Haram

Quant à la question de savoir quelle conduite tenir devant cette situation, je maintiens la position que j'ai toujours eue et que je me permets encore de vous rappeler ici : "Pour ma part, je voudrais vous inviter à être libre dans votre décision de rester ou de partir, et surtout d'en être conséquent".

J'ajouterai en plus que notre vie est entre les mains de Dieu et l'expérience montre que partout où nous sommes, nous pouvons être victimes de ceci ou de cela. C'est le lieu de nous rappeler la nécessité de redoubler d'ardeur dans la prière pour invoquer à chaque instant la protection divine et le soutien de nos anges gardiens en ayant en esprit ces paroles du Psaume 22 : "Si tu traverses les ravins de la mort, ne crains aucun mal car je suis avec toi."

Comme d'habitude, je reste à votre écoute pour discerner ensemble si nécessaire, poua conduite à tenir. Et je vous assure de mes prières quotidiennes. Que la vierge Marie, Reine des apôtres et patronne du Cameroun, nous entoure de sa protection maternelle.

Avec toute mon amitié dans le Christ Jésus.

Barthélémy Yaouda Hourgo, Evêque de Yagoua.

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013