Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Coup de balai

Jésus ne supporte pas que la maison de Dieu devienne une maison de trafic, de marchandage, de « magouilles » en tous genres. Par son geste prophétique violent, il vient remettre les choses à leur juste place.

Aujourd´hui, le temple de Dieu, c´est notre humanité, notre maison commune. Elle est aussi victime de trafics, de magouilles fiscales, de violence, de pollution du monde par l´argent, de destruction de l´environnement. Comme au temps de Jésus, il y aurait besoin d´un coup de balai sur l´humanité pour qu´elle devienne vraiment la maison commune à tous, à égalité. Nous devons renouveler aujourd´hui le geste prophétique de Jésus pour contribuer à chasser toutes les entraves à un vivre ensemble dans la justice et la fraternité. Il faut trouver les énergies et le courage nécessaires pour cela. Il ne faut pas rester inertes et nous regrouper avec d´autres s´il le faut, plutôt que de rester sans réagir face à ce qui n´est pas digne de notre humanité et des conditions de notre vivre ensemble dans nos cités et nos milieux de vie.

La thématique de ce troisième dimanche de Carême nous demande de remettre les choses à leur vraie place. Nous sommes appelés à une conversion, en évacuant de nos vies tous les pièges du dieu-agent, en recherchant jour après jour les vraies valeurs qui nous font vivre et donnent sens et goût à la vie. Comme nous y invite le psaume 18, nous sommes appelés à privilégier ce qui donne vie, ce qui réjouit le coeur, de qui éclaire le regard. Il faut nous entraîner à faire surgir les éclats de vie. C´est le sens de nos rencontres synodales. Alors loin des tapages de toutes sortes qui polluent la vie, nous goûterons la joie de Dieu dans ce qui est simple et discret. Loin de ce qui aveugle et fait perdre les véritables perspectives, nous expérimenterons ce que veut dire « faire maison commune » et nous découvrirons que ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.

Et puis, nous prendrons conscience que chacun et chacune, nous sommes le temple de Dieu, la maison de Dieu. Il ne tient qu´à nous d´en faire une maison ouverte, accueillante aux autres. Ou bien au contraire nous laisserons notre temple intérieur occupé par des trafics et des embrouilles, encombré d´un tas de choses inutiles. Pour Laetitia, Maïlys et Adolphe (à saint Martin) c´est la dernière étape (dimanche des scrutins). Un temps où l´accent est mis sur la conversion. Il y a des coups de balais à donner dans nos vies pour les rendre capables d´accueillir le Seigneur et les autres. Accompagnons-les de notre prière.

Marcel Annequin
Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013