Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Du responsable du prénoviciat à Mokolo

La secte Boko Haram continue à semer la mort au Nord-Cameroun. Témoin, la lettre de Ferdinand Owono, OMI


Le vendredi 26 septembre 2014 :

Salutations de Mokolo !

J'ai été obligé de me rendre d'urgence à Mokolo où la situation n'est pas du tout réjouissante à cause de cette secte islamique Boko Haram. Elle terrorise et la vie devient intenable. Demain nous enterrons un catéchiste qui a été décapité dimanche alors qu'il rentrait chez lui après avoir présidé la prière dans sa communauté en l'absence du prêtre. Ce même dimanche la chapelle de Ldoubam (à quelques kilomètres de la frontière près de Mokolo) a été incendiée et tout un village rasé par une centaine d'individus armés ''jusqu'aux dents''. Ils ont ouvert le feu sur une population qui vivait son marché du dimanche en toute quiétude. Dans la foulée un gendarme et un jeune enseignant fraîchement sorti de l'école normale de Maroua ont été décapités. C'est horrible ce que nous vivons dans cette partie du triangle national. 

Dieu merci nous avons une armée (BIR : Bataillon d'Intervention Rapide) qui donne le meilleur d'elle même et s'offre des victoires considérables mais vu l'étendue de la frontière, elle ne peut pas être partout. Bref, la situation est triste et le coût de la vie subit une envolée non négligeable. 

les prénovices

Ici au pré-noviciat nous aurons 16 jeunes, 10 sont déjà là mais les 6 du Nigéria ne sont pas encore là parce que le Cameroun a fermé sa frontière dans le nord à cause de la secte BH et dans le sud à cause la maladie Ebola. Que faire, je n'en sais rien. Actuellement nous avons commencé un programme avec ceux qui sont là en attendant que les choses se clarifient. 

Ferdinand OWONO Ndih,omi
Responsable du prénoviciat Yves Tabart

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013