Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Edmond Houssais (1924 - 2013)

Edmond est né en Loire-Atlantique, diocèse de Nantes, à Fay-de-Bretagne le 30 octobre 1924.

Il a commencé son noviciat à Pontmain, et l’a achevé à La Brosse-Montceaux, du 29/09/1945 au 29/09/1946. Il prononce ses Premiers Vœux à La Brosse le 29 septembre 1946. Puis ce sera la formation au scolasticat de Solignac, de septembre 1946 à juin 1952.

Il prononce ses vœux perpétuels à Solignac le 29 septembre 1948, et il est ordonné prêtre le 8 juin 1951, à Fay de Bretagne, dans sa paroisse d’origine. Il reçoit son obédience pour le Tchad-Cameroun où il restera jusqu’en 2001. Pendant 30 ans, il est à Badjé, au Tchad. Il fonde la mission de Badjé-Moursalé. Très proches des gens, il favorise leur progrès en agriculture. Il construit écoles et dispensaires, comme l’ont fait les premiers missionnaires dans ces régions. Il fait connaître l’Evangile et Jésus-Christ aux Lamé, qui croient déjà en un dieu créateur et tout-puissant : Yifere.

Parmi ses collaborateurs, on peut retenir Pierre Vaisoum de Moursalé et Bruno Ouin de Badjé. Les premières années seront particulièrement difficiles (langue, nourriture, climat) ; une femme du chef de Badjé lui prépare des galettes de farine de blé. En 1968, il aura la chance de voir venir dans « sa «  mission » les Sœurs Apostoliques de Marie Immaculée.

Badjé est près de la frontière du Cameroun ; de là, il visite souvent les villages qui sont au Cameroun. Aussi, c’est tout naturellement qu’après 30 ans au Tchad, à Badjé, il se retrouve à Béré, de l’autre côté de la frontière, en territoire camerounais, de 1982 à 2001, toujours au milieu de gens de l’ethnie des Lamé.

L’âge et la santé l’obligent à rentrer en France. Il va à la Communauté de Sion, de 2001 à 2004, puis à la maison provinciale de 2004 à 2010, où il rend de menus services mais tellement importants pour l’administration provinciale se chargeant en particulier de l’impression et l’expéddition des publications.

Il est arrivé le 27 septembre 2010 à la Communauté de Pontmain, se rapprochant de son pays natal, et de Pontmain qu’il connaît bien. Pendant quelque temps, il a pu rendre des services d’écoute au confessionnal de la Basilique.

Depuis quelque mois, sa santé déclinait, et il avait besoin d’une assistance respiratoire quotidienne. Le Seigneur, la sainte Vierge et Sainte Claire, qu’il aimait beaucoup, l’ont accueilli dans la nuit du dimanche 14 juillet avant le lever du jour. Que la Lumière du Christ Soleil levant l’illumine pour l’éternité. Tous ceux qui ont vécu avec lui gardent le souvenir d’un homme joyeux, agréable à vivre, serviable.

A Dieu «  Sésé », comme on t’appelait au Tchad, et à bientôt.

Pierre Court
Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013