Tous les articles
Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Le sermon de la Madeleine

« Artisans, qu’êtes-vous selon le monde ? Une classe de gens voués à passer leur vie dans l’exercice pénible d’un travail obscur qui vous met dans la dépendance et vous soumet au caprice de tous ceux de qui vous briguez la pratique. »

« Domestiques, qu’êtes vous selon le monde ? Une classe de gens esclaves de ceux qui vous paient, exposés au mépris, à l’injustice et, souvent même, aux mauvais traitements des maîtres exigeants… qui croient acheter le droit d’être injustes envers vous par le faible salaire qu’ils vous accordent. »

« Et vous, cultivateurs, paysans, qu’êtes vous selon le monde ? Quelques utiles que soient vos travaux, vous n’êtes calculés que sur la valeur de vos bras et, si on vous tient compte, quoique à regret, de vos sueurs, ce n’est qu’autant qu’elle féconde la terre en l’arrosant. »

« Que sera-ce de vous, pauvres indigents, obligés, par l’injustice des hommes et par la rigueur du sort, à solliciter votre chétive subsistance, à mendier avec importunité le pain qu’il vous faut pour soutenir votre existence ? Le monde vous regarde comme le rebut de la société, insupportables à sa vue, qu’il détourne de vous pour ne pas s’apitoyer sur votre état, qu’il ne veut pas soulager… »

« Voilà ce que pense le monde ! Voilà ce que vous êtes à ses yeux ! C’est pourtant là le maître que vous avez choisi, c’est à lui que vous avez jusqu’à présent prostitué vos hommages. Qu’en pouvez vous attendre, l’insulte et le mépris. »

« Venez, maintenant, apprendre de nous ce que vous êtes aux yeux de la foi. Pauvres de Jésus-Christ, affligés, malheureux, souffrants, infirmes, couverts d’ulcères, vous tous que la misère accable, mes frères, mes chers frères, mes respectables frères, écoutez-moi. »

« Vous êtes les enfants de Dieu, les frères de Jésus-Christ, les cohéritiers de son royaume éternel, la portion chérie de son héritage. Vous êtes, au dire de Saint-Pierre, la nation sainte, vous êtes rois, vous êtes prêtres, vous êtes en quelque sorte des dieux »

Eugène de Mazenod, mars 1813.

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013